LA SANTE

***

Malgré la robustesse des races que nous élevons, il est évident que réunir plusieurs chats et chatons sous le même toit implique certaines conséquences, c’est l’effet groupe !

Pour plus de transparence et de respect de mes adoptants, j’explique ici ce qui se passe réellement dans le suivi de santé de nos reproducteurs et de nos chatons.

***

Pour commencer, chaque reproducteur est vacciné entièrement tous les ans contre le coryza, le typhus, la leucose et la rage. Tous nos reproducteurs sortent en exposition, le rappel des vaccins est la première condition pour y participer. De plus, cela me parait être la base pour un élevage sain.

 

Ensuite, chaque chat se rendra chez le vétérinaire avant de débuter sa carrière de reproducteur pour se faire prélever de l’ADN buccal et un quelques gouttes de sang par prélèvement veineux. Le prélèvement ADN sera envoyé chez Antagène afin d’établir la carte d’identification génétique du chat (L’ADN est unique comme chez nous..) et aussi vérifier le lien de parenté avec les parents annoncés. Sur cet ADN nous vérifirons aussi que le chat est PKD homozygote normal (kesako?). Le PKD est une génétique rénale, très bien expliqué sur le site du LOOF dont voici le lien : LA PKD

 

TOUS NOS CHATS SONT HOMOZYGOTE NORMALE POUR LA PKD, IL NE PORTE DONC PAS LE GENE RESPONSABLE DE LA MALADIE.

 

Mais, à quoi sert la prise de sang ? Attend, attend j’y viens ! Quelques gouttes vont servir à réaliser un snap test, c’est à dire un test immédiat qui va permettre de dire si le chat est bien FIV/FeLV négatifs ! C’est à dire négatif pour le SIDA et la LEUCOSE féline.

Il est évident que par filiation nos chatons seront négatifs aussi ! La base est bien des parents sains pour des chatons sains !

***

Ensuite ! Tous les ans, voir plusieurs fois par an, nous réalisons des coprocultures sur l’ensemble de l’élevage, trois jours consécutifs. (Kececé encore ?) Alors concrètement, je mets les cacas de mes chers félins dans un petit pot direction le laboratoire IDEXX     pour une analyse parasitologique et bactèriologique de selles. Ainsi, je sais quel est le statut de ma chatterie par rapport à différentes affections. J’adapte ainsi mon protocole de vermifugations.

Je vermifuge mes chats à chaque changement de saison (moyen mnémotechnique) et comme nous sommes en chatterie, les parents sont vermifugés en sus; à la saillie, à la mise bas et tous les 15jours en même temps que les chatons. Ensuite vous devrez vermifuger vos chatons tous les mois jusqu’à ses 6 mois puis à chaque changement de saison .. !

***

Ensuite, tous les 18 mois environ, nos chats ont une échographie cardiaque (Oh my gooood !) afin de s’assurer que nos reproducteurs ne sont pas en tain de developper une HCM (Myocardiopathie hypertrophique) Attend ! N’ai pas peur ! Reviens ! Que j’t'explique ! En fait, la HCM ne se voit pas , c’est une maladie cardiaque qui peut être héréditaire, c’est un épaississement de la paroi cardiaque. Le LOOF explique encore une fois très bien la HCM ici. Je mets en garde sur ce test, il n’existe pas encore de tests génétiques pour la HCM chez le British ( C’est en cours depuis des années..), l’échographie cardiaque nous rassure donc à un instant T, mon chat ne l’a pas .. Oui mais attention, il peut l’a developper du jour au lendemain .. D’où l’importance pour nous de tester nos lignées sur des paires d’années !

Dernier avertissement sur la HCM, il existe des formes CONGENITALES ( malformation de naissance) , ACQUISES ( conséquence d’une autre maladie) OU HEREDITAIRES, clairement oui, toutes les HCM ne sont pas héréditaires et il est inutile de venir taper sur l’éleveur à chaque crise cardiaque féline. Nous faisons ce que nous pouvons pour vous garantir un chat sain dans la limite de nos connaissances sur nos lignées, nos tests .. Mais nous ne sommes pas à l’intèrieur de nos chatons, autant que vous n’êtes pas à l’interieur de vos enfants pour voir sa santé future !

 

***

Enfin, parlons un peu du coronavirus félin .. (gnark gnark gnark ..!)

Douzézu ! Qu’est ce que c’est que cette horreur !?

C’est un virus qui touche 95% des chats ! Il est tout à fait benin et se symptomatise par des diarrhées passagères ou même aucun symptôme ! Certains chats sont porteurs à vie sans même que l’on ne s’en rende compte ! Finalement c’est comme l’herpes HUMAIN qui se porte à vie et s’exprime à certaines periodes stressantes (changement de propriétaire, de maison, chirurgie, expositions, déménagement ..) Bref, ici à la maison nos chats vivent avec nous, au rythme de notre vie, notre fille, qui entre et sort de la maison avec ses chaussures à sa guise, nous sortons en expositions, vétérinaire, gestations .. Bouh la la, on VIT quoi ! Nos chats sont donc corona POSITIFS, ils vivent avec le virus dès la naissance et ils sont en très BONNE santé !

Mais pourquoi ?

Paaaaceee que ! Imaginons un monde des Charmandises sans corona virus ! Bon alors déjà vous oubliez la vie de famille pour nos chats, ils seraient enfermés dans des pièces par groupe de 2 max, bin voui il ne faudrait pas les stresser, les isoler de tout contact avec un éventuel chat porteur de ce corona.. Les mères élèveraient leurs bébés dans une pièce séparée pendant 3 mois pour les mêmes raisons ! Bref, ce n’est pas notre philosophie à NOUS ! Ici nos chats connaissent nos périodes de joies, d’amour, de paix mais aussi de stress (Croyez- moi l’arrivée de notre fille a été une tornade pour TOUT le monde)

Un chat corona négatif existe, ce n’est pas une licorne, promis ! Il ne devra être en AUCUN cas au contact d’autres chats positifs sinon il moura (Gnéééééé ! ça y est Jessica devient folle ?)

Que j’vous explique.. Le corona est responsable d’une maladie mortelle; LA PIF ou péritonite infectieuse féline, elle touche 5% des chats positifs au coronavirus. La raison de la mutation du corona en PIF est à ce jour inconnue. Du jour au lendemain votre chat (souvent de moins de 2ans) va décliner et mourir en quelques jours.

NON, nous ne jouons pas avec le feu en élevant des chats corona positifs mais nous élevons des chats dont le système immunitaire est rôdé au corona ! La PIF n’a à ce jour pas touchée la chatterie, mais nous ne sommes pas à l’abri. Le taux de charge du coronavirus peut se tester en laboratoire, cette charge varie d’une pèriode à l’autre, d’un jour à l’autre, d’une heure à l’autre.  Afin de maintenir le niveau de charge bas dans notre chatterie nous avons une hygiène rigoureuse, les litières sont faites tous les jours, les gamelles sont nettoyées tous les jours, nous évitons au maximum les sources de stress, ou du moins nous avons nos méthodes afin d’apaiser nos chats (petscool, valériane, homéopathie…)

***

Voilà ! J’espère ne pas vous avoir fait peur, je pense que la confiance est vraiment primordiale entre mes adoptants et moi, chacun peut venir à la maison vérifier mes dires  :)